Comment financer ses travaux de rénovation énergétique ?

Rénover une maison sur le plan énergétique est un projet dont la réalisation nécessite un financement assez important. Par manque de moyens financiers, de nombreux ménages négligent cet aspect de réhabilitation de l’immobilier.

Pourtant, la rénovation énergétique fait partie des travaux les plus importants pour bénéficier d’un bon confort à l’intérieur de la maison. Alors pour aider les familles, plusieurs organisations financières ont développé des programmes d‘aide aussi intéressants les uns que les autres. Si vous êtes en quête d’une aide financière pour ce type de projet, informez-vous davantage en lisant cet article.

Faire un prêt

Pour financer un projet de rénovation énergétique, les programmes de crédit sont l’une des solutions les plus adaptées. Proposés sous différentes formules, ils permettent aux bénéficiaires de toucher une somme conséquente pour l’exécution des travaux. Si au départ, les offres étaient peu variées, désormais, de nombreuses organisations proposent des solutions intéressantes.

Parmi les nombreuses offres disponibles, la plus courante est le crédit travaux pour rénovation dont la somme peut atteindre les 30 000 euros. La valeur concrète de l’emprunt sera définie suivant quelques paramètres tels que le profil du bénéficiaire et les travaux envisagés.

Par ailleurs, d’autres programmes vous permettent de contracter un crédit de rénovation même lorsque vous en avez déjà plusieurs en cours. Autrement dit, un crédit immobilier, un emprunt auto ou un prêt personnel ne vous empêche pas de toucher un prêt pour rénovation. Pour bénéficier de cette formule, il faudra faire une demande de regroupement des emprunts auprès de votre institution financière. À cause des nombreux avantages qu’elle présente, cette option apparait comme l’une des plus appréciées des particuliers.

Les avantages du regroupement de crédit

Que vos emprunts aient été faits auprès d’un établissement financier ordinaire ou d’une banque, vous pouvez bénéficier d’un rachat de crédits. En plus de vous aider à réaliser votre projet de rénovation, ce fusionnement de créances vous permet d’alléger votre dû mensuel. Aussi, vous profitez d’un taux global (généralement en baisse) de dette, et réalisez des épargnes intéressantes sur la période du prêt.

Profiter des programmes d’aides financières

Le financement des travaux de rénovation énergétique ne se fait pas essentiellement sur des fonds prêtés. En effet, il est possible de bénéficier d’une aide octroyée par l’État ou diverses institutions financières. Les solutions proposées sont multiples et le choix se fait suivant des conditions bien définies.

L’Ecoprêt à taux zéro

Comme son nom l’indique, cette subvention est accordée au bénéficiaire sans aucune exigence de paiement d’intérêt. L’éco prêt taux zéro (éco-ptz) est adressé à tous : bailleur ou propriétaire, pour divers types de projets de rénovation. De façon concrète, vous pouvez en bénéficier pour une pose ou un renouvellement de votre système de chauffage.

Vous pouvez également en profiter pour mettre en place un plancher chauffant, ou remplacer des vitres sur fenêtre ou porte-fenêtre. Enfin, l’écoprêt vous permet d’isoler votre toiture ou les murs de la maison. Comme vous pouvez vous en douter, le montant attribué sera fonction de la nature des travaux à réaliser. En outre, il a l’avantage d’être cumulable à d’autres allocations de type régionales.

La prime Coup de Pouce pour économiser de l’énergie

Cette prime est adressée de façon particulière aux ménages à revenus bas désirant rénover leur habitation. Avec l’argent reçu, ils pourront améliorer leur système de chauffage et d’isolation. Toutefois, s’ils souhaitent effectuer de plus grands travaux, ils ont la possibilité de cumuler cette offre au programme éco-prêt taux zéro.

La prime Énergie Monexpert

Cette prime accessible à tous (occupant, locataire et propriétaire) a été mise en place dans le cadre du Certificat d’Économie énergétique. Il s’agit d’un don des fournisseurs ou vendeurs d’énergie, qui ont pour devoir d’encourager l’amélioration des performances énergétiques dans les habitations. Cette subvention est attribuée sur étude de dossier, afin de définir le montant à allouer au bénéficiaire.

« MaPrimeRénov »

Elle découle de la fusion de deux programmes d’aide importants que sont : le CITE et la prime offerte par l’ANAH. Au départ, ce programme visait essentiellement les familles modestes. Mais depuis 2020, il a été rendu accessible à tous, et il est attribué par virement bancaire à la fin des travaux.

La principale condition pour en bénéficier est d’effectuer les travaux sur une bâtisse vieille de 15 ans au moins. Les montants attribués par MaPrimeRénoV » sont déterminés suivant un barème qui prend en compte les revenus financiers et la nature des travaux.

MaPrimeRénov Sérénité

C’est pour assister les ménages démunis dans leur projet de rénovation de logement que l’Agence Nationale de l’Habitat a mis en place ce programme. Autrefois, appelé « Habiter Mieux Sérénité », ce programme prend en compte la totalité des dépenses liées aux travaux. Ici aussi, le taux de la prime est déterminé en fonction des revenus du ménage.

Si pour une famille modeste, l’aide s’élève au plus à 10500 euros, les foyers très modestes quant à eux peuvent toucher jusqu’à 15000 euros. Autrement dit, le taux d’aide est de 35 % dans le premier cas et de 50 % dans le second cas.

Leave a Reply