Psychothérapeute : quand consulter ?

Il arrive qu’on passe par des moments difficiles. Cela peut être des problèmes d’ordre psychologique, relationnel, ou comportemental. Ils peuvent être permanents ou récurrents, avoir existé depuis longtemps ou être récents. On a déjà au moins été tenté de suivre une thérapie, mais à quel moment le faire ? Découvrez dans les lignes qui suivent quelques éléments de réponses.

Consulter un psychothérapeute en cas de problème…

L’article 187.1 du Code des professions définit la psychothérapie comme étant un traitement fait par un psychopraticien, et qui porte sur des maux psychologiques.

En clair, le thérapeute traite des patients qui ont des problèmes mentaux et/ou comportementaux. Il aide en cas de souffrances psychologiques comme les phobies, la déprime, les angoisses, ou l’anxiété. Il agit également en cas de difficulté relationnelle et affective comme la basse estime de soi, les problèmes de couple, ou la timidité récurrente. De même, le psychothérapeute aide à combattre les problèmes comportementaux qui forment un blocage dans la vie de tous les jours. On parle ici des dépendances à l’alcool et aux tabacs, les troubles sexuels, ou encore le stress.

Dans tous les cas, plusieurs approches psychothérapeutiques peuvent être utilisées pour aider le patient. Initié par Sigmund Freud, il y a plus de cent ans, la psychothérapie se décline en 3 méthodes. Plusieurs psychanalystes et psychologues ont contribué à leur identification. On distingue alors la thérapie analytique, la thérapie cognitivo-comportementale, et la thérapie humaniste ou existentielle. Cette dernière est la plus utilisée en ce moment.

… ou pas !

Face aux différents problèmes, et selon leurs gravités, la psychothérapie apporte aide, soutien et réconfort. Mais ce n’est pas uniquement en cas de troubles apparents qu’on peut consulter un thérapeute. Beaucoup de gens qui ont consulté un thérapeute continuent encore de le faire, même quand ils ont trouvé des solutions à leurs difficultés de départ. En effet, certaines thérapies, comme la thérapie humaniste, peuvent être suivies même quand tout semble aller bien dans votre vie. Elles peuvent vous aider dans votre développement personnel. Elles vous apprendront également à mieux vous connaître, et à mieux vous comprendre. Vous pouvez améliorer la relation que vous avez avec vous-même, avec vos proches, et avec la vie en général. Alors stop aux fausses idées reçues, une thérapie n’est pas faite uniquement pour les personnes qui sont au fond du trou.

Quel est le bon moment ?

Les thérapies sont mal vues, pourtant il n’y a rien de si honteux à consulter un psy. On traverse tous des moments difficiles, prendre la décision de parler à quelqu’un pour se faire aider est la meilleure des solutions. Le meilleur moment pour y aller, c’est quand vous êtes prêt psychologiquement. Cela peut être précédé de plusieurs symptômes annonciateurs comme la peur, les troubles ou les blocages. Vous pouvez alors décider d’y aller pour des séances individuelles ou en groupe. La durée de la thérapie dépend des cas, et de la sévérité des troubles. Mais en tout cas, décider de suivre une psychothérapie est un grand pas vers la guérison. Plus d’informations sur le site de l’ecole ifas

Leave a Reply